Le retour du bonhomme sept heures

Si vous avez un certain âge, vous connaissez certainement le bonhomme sept heures. La légende veut que ce personnage, à la fois humain et maléfique, enlève les enfants qui auraient omis de rentrer à la maison avant sept heures le soir.

Il était disparu depuis bien des lunes, mais le voilà de retour. Oui il est de retour mais cette fois-ci, avec les libéraux. Vous ne vous en doutiez pas mais il s’est immiscé dans la campagne électorale et ce n’est pas aux enfants qu’il fait peur, mais aux adultes.

Le bonhomme sept heures à l’œuvre

On le constate facilement, depuis quelques semaines, les libéraux jouent la carte de la peur. Tout comme nos parents quand nous étions enfants, si tu n’obéis pas, le bonhomme sept heures pourrait bien se manifester. Au fait le PLQ sait-il faire autre chose ?

Depuis des décennies c’est sa stratégie et ça marche. C’est à croire que si les Québécois élisent un autre parti que le parti libéral, le Québec va sombrer dans le chaos.

Terrorisme

Le PLQ seul peut sauver le Québec… mais il n’a aucun plan. Ou plutôt, s’il en a un, c’est celui de la peur. Il est champion dans l’art de semer la terreur dans l’esprit des gens et l’art de semer la terreur, ça s’appelle du terrorisme… ici, terrorisme mental, mais terrorisme quand même..

On se souvient de la façon dont le PLQ combattait le PQ lorsque celui-ci était en bonne position pour prendre le pouvoir. Il s’agissait d’effaroucher le monde en répétant sans cesse le mot référendum et en prophétisant toutes sortes de catastrophes si les méchants séparatistes prenaient le pouvoir.

Un os dans le boudin

Mais cette année un obstacle de taille se dresse devant les libéraux… il y a pénurie de séparatiste. Le PQ a mis son option en veilleuse et la CAQ, qui trône au sommet dans les sondages, est un parti fédéraliste. Boy, ça va mal au PLQ.

Qu’a cela ne tienne ! S’il n’y a pas de méchant séparatiste nous allons en inventer. Faisons croire au monde que François Legault est encore séparatiste et qu’il prépare l’indépendance du Québec en cachette, sans référendum. Un beau jour on va se lever dans un Québec indépendant sans que personne ne s’en soit aperçu. Alexandre Taillefer et Philippe Couillard n’ont-ils pas déclarer qu’un gouvernement Caquiste serait une menace pour la paix sociale au Québec ?

La bassesse des libéraux

Jusqu’où iront-ils dans leur bassesse pour tromper la population ? Incapable de se faire élire sur leurs réalisations ni sur leur programme électoral, ils sont prêts à tout pour garder le pouvoir. La preuve est que Philippe Couillard vient de mettre à la porte du parti, François Ouimet, un homme politique entièrement dévoué au Parti libéral qui compte 24 ans de loyaux services.

On lui préfère un ancien hockeyeur sans aucune expérience politique, Enrico Ciccone. Il jouait sur le banc lorsqu’il était hockeyeur et maintenant il se fera valoir sur les arrières-bancs de l’assemblée nationale….et tout ça pour pouvoir dire que François Legault est le doyen de la chambre et qu’il ne peut incarner le changement… pathétique.

Stratégie tordue

Dans le monde des affaires l’expérience est un atout majeur mais pas en politique semble-t-il, du moins pas au Parti Libéral du Québec. Et puisque l’expérience ne compte pas… le bonhomme sept heures sera peut-être candidat pour le PLQ aux prochaines élections. Me semble qu’il cadrerait bien dans la philosophie libérale.

Billos

Publicités
Publié dans Actualités diverses | Laisser un commentaire