Greta Thunberg reine de l’environnement ou marionette

Greta Thunberg est une jeune fille de 16 ans, devenue presque instantanément la nouvelle icône de l’environnement. Elle est connue mondialement et fait des discours partout dans le monde afin de convaincre les décideurs d’en faire plus pour l’environnement.

C’est à la suite d’une dépression qu’elle a réussi à convaincre ses parents qu’il fallait en faire plus pour sauver la terre. Un coup ses parents convaincus, elle a fondé une sorte de mouvement planétaire pour vaincre la pollution et arrêter le changement climatique. Comment est-ce possible? Comment une jeune fille de 16 ans peut-elle, à elle seule, alerter une planète entière. Elle croit avoir un puissant pouvoir de persuasion.

Vivre dans les nuages

Présentement elle vit sur un nuage. Tout va bien, personne ne la contredit et personne n’ose la critiquer sous peine de passer pour un maudit colon. Pour les politiciens, c’est rendu un passage obligé de se faire photographier avec elle, sinon ils vont perdre des votes.

Mais ça ne va pas durer toujours ce conte de fée. Un jour, il faudra bien redescendre sur terre et l’atterrissage risque d’être brutal. Une jeune fille, si brillante soit-elle, ne peut convaincre le monde entier, et ce, en quelques semaines, d’un hypothétique danger qui est loin d’être imminent. Ça fait 20 ans que les écologistes essaient et ils n’ont pas encore réussi.

Machination diabolique

Il apparaît très clairement que cette adolescente est manipulée par les gourous de l’environnement. Ils lui ont monté la tête et lui ont fait croire qu’elle avait un super pouvoir de persuasion, puis l’ont lâchée dans la fosse aux lions. Maintenant que la machine est partie, les écolos se cachent derrière Greta et lui laissent tout le travail.

Cette stratégie a sûrement été élaborée par des écologistes sans scrupule, sans se demander ce qui arrivera à l’adolescente quand la manœuvre ne fonctionnera plus.

Manifestations

Le 27 septembre, une manifestation monstre sera organisée à Montréal. Cette manif a pour but de sensibiliser les politiciens d’en faire plus pour l’environnement. Pourtant ce n’est pas au Québec que les efforts manquent.

On fait partie d’une bourse du carbone qui nous coûte au bas mot 5 cents du litre pour notre essence. Et Trudeau a instauré une taxe de 20 $ la tonne de carbone émise dans l’atmosphère. Cette taxe passera de 20 à 50 $ la tonne en 2022.

Pourquoi ne pas aller manifester en Chine, au Japon, aux États-Unis ou en Inde, là où se trouvent les plus grands pollueurs de la planète. Les Américains et les Chinois cumulent à eux seul près de la moitié de toutes les émissions de GES sur la planète. Ben non, on vient manifester au Canada où la pollution n’est pas un grand problème (2% de toutes les émissions de CO2). Tant qu’à venir au Canada, on aurait dû aller en Alberta plutôt qu’au Québec où la pollution est minime. Allez donc comprendre leur logique.

Si parmi les Musulmans, il y a des fous de Dieu, nous, nous avons les fous de l’environnement.

Billos

Publicités
Publié dans Actualités diverses | Laisser un commentaire