Jean-François Mercier le gros cave ?

S1500001Jean- François Mercier, l’humoriste, a écrit sur son facebook la phrase suivante: «S’habiller sexy et se déhancher de manière suggestive dans une discothèque pour ensuite se plaindre des regards insistants des hommes, c’est un peu comme manger de la crème glacée dans un village éthiopien et de dire: “Coudonc calice, pas moyen de manger un cornet icitte sans se faire regarder».

 Voilà ! Il n’en fallait pas plus pour qu’un groupe de vieilles filles frustrées, que plus personne ne remarque, montent aux barricades pour dénoncer les propos de Mercier.  On le traite de tous les noms tels que raciste, sexiste, misogyne et bien d’autres petits qualificatifs pas très élogieux.  On a même poussé l’ineptie jusqu’à dire qu’il incitait les hommes au viol.

Différence entre désir et action

On réclame des excuses, pourquoi diable s’excuserait-il ?  Pour avoir décrit ce qui ce passe dans la vraie vie ?  Quand une femme s’habille sexy c’est certain qu’elle va se faire regarder non seulement par les hommes qui admireront sa beauté mais aussi par les femmes qui la jalouseront.  Mercier, à travers sa blague, ne fait que dire la vérité.

Qu’une femme se retrouve dans une discothèque à moitié habillée, ou sur une plage en maillot de bain des années 30, elle va se faire regarder.  Quand je vois une belle voiture chez le concessionnaire je n’ai pas nécessairement le goût de la voler, quand je regarde une belle femme je n’ai pas nécessairement envie de la violer, non plus, faut être logique.

C’est mon corps

 Si parmi vous mesdames, il s’en trouve qui ne veulent pas se faire remarquer, vous n’avez qu’à rester chez vous personne ne va vous voir, vous allez trouver ça plate en démon.

C’est votre corps, comme vous dites, les féministes, vous avez raison et vous pouvez l’habiller comme bon vous semble, vous pouvez aussi vous promener ou vous voulez mais ce sont aussi mes yeux et j’ai bien le droit de les diriger où je veux même sur vous si ça me chante.

Provoquer ou non le regard

 C’est toujours la non pertinence qui provoque l’insistance du regard.  Exemple : une femme ou un homme en habit de bal sur une plage, ou une femme, ou un homme en costume de bain dans une église c’est sûr qu’ils vont se faire remarquer.  Placez-les dans le bon contexte et ça change tout.

Les hommes ces violeurs compulsifs

 Les féministes, plus féministe que Sainte Janette, essaient par tous les moyens de faire passer les hommes pour des violeurs en puissance.  Coudonc faudrait-il habiller les femmes comme des musulmanes pour les soustraire au regard des hommes ?

Il faudrait peut-être qu’elles aillent faire un tour dans les clubs de danseuses nues.  Elles se rendraient vite compte que même si les filles dansent nues devant les hommes, aucune d’elles n’est violée à la fin de son quart de travail.

Pas si cave le gros

Mercier a juste dit que certaines personnes, par leurs agissements ou habillements ou les deux, peuvent provoquer le regard de l’autre sexe sur eux.  La comparaison avec l’Éthiopie n’était destinée qu’à se faire comprendre, mais tout le monde n’a pas compris.  Comme dirait Rateau, personnage bien connu, de J‑Michel Anctil… C’est qui le cave.

Billos

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités diverses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s