Trudeau… les pieds coincés dans les plats

image-001-71-001-10467-pieds-dans-le-platLa semaine dernière on a appris la mort de Fidel Castro, ce révolutionnaire qui prit le pouvoir à Cuba par la force, il y a une cinquantaine d’années. Comment Trudeau ce grand défenseur des droits de la personne a-t-il pu faire l’éloge de ce dictateur plus que controversé.

Il l’a décrit comme un grand homme d’état, plus grand que nature, qui a fait de grandes choses pour son peuple.Il est allé jusqu’à souligner sa longévité au pouvoir, 50 ans. (Facile quand il n’y a pas d’élection.)

Castro un grand homme ?

Dans les faits c’est un dictateur, un dictateur d’un régime communiste qui bafoue les droits de la personne. Ce qui a déplus à nos alliés particulièrement au États-Unis, nos voisins et partenaires d’affaires. Les propos de notre premier ministre pourraient grandement affecter les relations entre le Canada et les États-Unis.

Héritage de Castro

Même si Fidel Castro à su donné à son peuple l’instruction et un excellent système de santé, il n’en demeure pas moins que la liberté d’expression n’existe pas là-bas. Tous les opposants au pouvoir continuent d’être arrêtés et harcelés parce qu’ils ont osé parler contre le gouvernement. Voilà une partie de l’héritage du dictateur.

Évidemment tout n’est pas complètement noir ou blanc mais les droits de la personne sont pratiquement inexistants à Cuba. C’est là que le discours de Trudeau ne tient pas la route, lui qui se veut un grand défenseur de ces droits.

Les exilés cubains parlent

La chanteuse Gloria Estefan d’origine cubaine, déclarait samedi sur son compte Instagram : «La disparition d’un leader qui a participé à l’anéantissement de toute opinion opposée à la sienne, à l’emprisonnement aveugle d’innocents, à la séparation des familles, à la censure de la liberté d’expression de son peuple, au terrorisme d’État et à la destruction économique d’un pays autrefois prospère, ne peut que mener à des changements positifs pour le peuple cubain.»

Ça change des propos à l’eau de rose de Justin Trudeau. On se souvient tous de l’époque ou les Cubains fuyaient leur pays sur des radeaux de fortune pour gagner les États-Unis. Ils ne fuyaient pas parce qu’ils étaient bien.

Manque ou absence de jugement

Au Burkina Faso, petit pays tranquille où il ne se passe jamais rien, des Québécois, en mission humanitaire, y ont trouvé la mort, vendredi le 8 janvier 2016, dans un attentat terroriste. Le pays entier est sous le choc. Depuis le 11 septembre 2011, il n’y a jamais eu autant de canadiens tués en même temps dans un attentat terroriste.

Les familles des victimes attendaient anxieusement des nouvelles d’Ottawa afin de savoir ce qui était arrivé à leurs proches mais les réponses ne sont jamais venues. Ils ont attendu en vain car notre Premier Ministre, au lieu de venir à Québec pour rencontrer les familles et rassurer la population, a préféré se recueillir dans une moquée à Peterborough. Méchant bon « timing ».

Cette mosquée avait été incendiée l’an passé, ce qui avait bouleversé M. Trudeau et c’est pour cette raison qu’il s’est rendu là-bas, pour réconforter les musulmans au lieu des Canadiens qui l’attendaient afin d’être rassurés sur le sort de leurs proches.

Réponse passe partout

Bien sur il condamne les attentats, avec des phrases molles et creuses qui ne veulent rien dire. Quand on lui demande ce qu’il a l’intention de faire pour protéger les Canadiens, il répond : « Nous allons faire tout ce qu’on peut… Nous allons nous engager de manière intelligente et de façon responsable et… euh enthousiaste. C’est en quelque sorte une réponse passe partout car peu importe la question la réponse convient toujours.

Comme vous voyez ce n’est pas la première fois que Justin se met les pieds dans les plats, on dirait qu’il est resté coincé, incapable d’en sortir.

Il aurait pu aller aux funérailles du dictateur Cubain s’il avait été plus modéré dans ses propos, mais non, il s’est fermé toutes les portes.

Billos

Cet article a été publié dans Actualités diverses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s