Les petits bonhommes verts

Vous avez certainement, un jour ou l’autre, entendu parler des écologistes. C’est presque rendu une religion, ou plutôt une secte, et comme les Musulmans, ses adeptes veulent convertir le monde entier à leur cause. C’est la grande mode aujourd’hui, la saveur du jour.

Donald Trump vient de se retirer de l’accord de Paris, depuis ce temps on le regarde comme un pestiféré, un monstre qui met la planète en danger. On peut désapprouver le geste du Président Américain, pas pour des raisons écologiques mais plutôt pour le non respect des engagements antérieurs pris par ce même Gouvernement.

Une excellente idée

Il y a quelques années, un Gouvernement péquiste, sous la gouverne de Pauline Marois, avait décidé d’exploiter le potentiel pétrolier du Québec. Ce qui était une excellente idée pour enrichir l’État Québécois et par ricochet tous ses habitants.

Une conversion spontanée

Quelques mois plus tard, le Gouvernement Marois est défait. Philippe Couillard devient Premier Ministre du Québec. Il assiste à une conférence sur le climat à Paris et en revient converti à la religion verte.

Il est tellement convaincu que c’est la voie à suivre, qu’il s’apprête à renier la signature du Gouvernement précédent qui avait signé en toute légitimité des contrats permettant l’exploration et l’exploitation des ressources de l’Île d’Anticosti. Il devait céder devant la menace des compagnies à le poursuivre pour récupérer les sommes considérables déjà englouties dans le projet.

Anti-énergie

On sait que Québec solidaire est un Parti politique anti pétrole, le Parti libéral n’est guère mieux depuis que son chef a subi un méchant lavage de cerveau à Paris.

Un nouvel adepte de cette secte, Jean François Lisée, vient de faire son « cumming out ». Lui aussi fait partie des petits bonhommes verts. Selon le chef du PQ, aucune forme d’énergie n’est acceptable. En plus du pétrole, les barrages ne sont pas plus propres. Il faut arrêter d’en faire de nouveaux.

Donc, pas d’exploitation du pétrole au Québec, pas de production supplémentaire d’électricité non plus, fini l’exportation d’électricité, bref un beau Québec sans énergie. Quel beau projet de pays !

Les partis politiques

À ce qu’on voit, il n’y a que la Coalition Avenir Québec (CAQ) qui a à cœur les intérêts économiques de la Province. Il n’y a plus de différence entre le PQ et le PLQ et QS.

Avec tous ces petits bonhommes verts qui envahissent le Québec, je vais finir par croire aux extra-terrestres.

Billos

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités diverses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s