Le retour des Hells Angels

Depuis quelques temps les Hells Angels font un retour remarqué au Québec. Présentement on dirait qu’ils sont en mode de relation publique. Ils font des apparitions un peu partout en province, et ce dans les événements les plus divers.

On les croyait disparus de notre paysage depuis belle lurette, mais les revoilà de retour et en force. On aurait pu espérer avoir la paix pour plusieurs années mais non. Des irrégularités dans les procédures du méga procès qui les avait envoyés à l’ombre pour des décennies ont permis leur libération.

Souvenir souvenir

Faut se souvenir de la guerre de motards qui a duré 8 ans (1994 – 2002) et qui a fait 165 morts, dont 9 innocentes victimes. Il y a eu aussi 181 blessés, dont 20 innocents, 9 disparitions et 130 incendies criminels.

À la suite de l’opération SharQc 156 motards ont été visés par un mandat d’arrestation, de ce nombre 104 ont plaidé coupable à une accusation de complot pour meurtre, ils ont été condamnés à des peines variant entre 3 ans de probation à 17 ans d’emprisonnement.

Retrait des plaidoyers

L’an passé, 18 Hells Angels sont libérés d’un coup. Ils ont vu leur sentence réduite ou même annulée. Pire, 36 motards qui avaient pourtant plaidé coupable à des accusations de complot pour meurtre, ont fait une demande à la cour d’appel afin de pouvoir retirer leur plaidoyer de culpabilité. Près de la moitié d’entre eux ont obtenu gain de cause.

Finalement, seulement 2 motards, dont un délateur, ont reconnu leur culpabilité pour meurtre et ont écopé de sentences à perpétuité.

Coup de théâtre

Le 9 octobre 2016, le juge James Brunton en venait à la conclusion que la couronne avait abusé de son pouvoir en ne divulguant pas certains éléments de preuve à la défense alors que le procès était débuté.

Du coup les motards concernés ont bénéficié d’un arrêt des procédures et ils furent blanchis de toutes les accusations qui pesaient contre eux. Le droit des criminels c’est sacré.

Relations publiques

Aujourd’hui, ils sont en mode relation publique, ils s’affichent partout, même dans des événements familials, en tentant de se faire passer pour des bons gars… des petits anges. Le pire est qu’ils y arrivent sans trop de difficulté, les gens ordinaires les tolèrent sans trop de problèmes et leur recrutement ne s’est jamais si bien porté.

Billos

 

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités diverses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s