Catastrophe au Québec

Paraîtrait-il qu’il y a du pétrole en Gaspésie. Hein, du pétrole en Gaspésie? Oui monsieur, pire certains sites sont présentement en production. Ah ben là, tu me scies les deux jambes, je n’en reviens pas. Faut prévenir les environnementalistes, faut arrêter ça tout de suite, c’est la catastrophe.

Eh oui, dans une région pauvre du Québec, pour ne pas dire la plus pauvre, se trouve une ressource qui a fait la fortune de l’Alberta en plus de bien d’autres pays, c’est la catastrophe. Partout on aurait sauté de joie en apprenant pareille nouvelle, mais pas au Québec. Notre Premier ministre déclarait dernièrement qu’il ne passerait pas à l’histoire comme étant celui ayant favorisé l’exploitation des hydrocarbures au Québec. Connaissez-vous un seul pays qui accueillerait comme une mauvaise nouvelle la présence de pétrole sur son territoire?

Au Danemark

Les habitants du Danemark, les danois, sont les champions toutes catégories de l’environnement. En plus d’avoir réduit significativement leur dépendance au pétrole, ils exploitent les gisements découverts au large de leurs côtes. Ils ont eu l’intelligence d’utiliser leurs propres ressources, de cette façon ils n’ont pas besoin d’importer le pétrole étranger.

Le surplus généré par l’exploitation de leurs puits est réinvesti dans des énergies propres et renouvelables. Ils préparent, en sorte, l’avenir de leur pays sur le plan énergétique, n’est-ce pas brillant?

Au Québec

Rassurez-vous ça n’arrivera pas au Québec, car ici c’est une mauvaise nouvelle de découvrir du pétrole sur le territoire.  Ici on invente toutes sortes de raisons pour arrêter les travaux d’exploitation de pétrole. On est trop près d’un lac, d’un cours d’eau, du fleuve, d’un arbre, d’une grenouille, etc. etc.

Pourtant le maire de Montréal, Denis Coderre, a déversé dans le fleuve plusieurs milliards de litres d’eau usée sans trop de problèmes de la part des soi-disant verts.

Préférence du gouvernement

Junex et Pétrolia sont des entreprises Québécoises qui investissent au Québec et qui ont investi des sommes considérables en Gaspésie mais aucun élu local ne parlera en bien de ces compagnies puisqu’elles sont dans l’exploitation du pétrole.

Le gouvernement préfère investir des sommes faramineuses dans l’ouverture de la cimenterie McInnis qui augmentera de 6 % les émissions de gaz à effet de serres dans la province. Et ça se dit vert!

Se pourrait-il que la Gaspésie devienne une région riche au Québec? Prendra-t-on, un jour, les moyens pour enrichir la province entière? L’avenir nous le dira.

Billos

Cet article a été publié dans Actualités diverses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s