Les migrants haïtiens, ces faux réfugiés

Il n’y a pas si longtemps nous étions envahis par les migrants Syriens. Ces gens qui fuyaient la guerre et l’horreur sous toutes ses formes. Bref, ils fuyaient un pays dirigé par le dictateur sanguinaire qu’est Bachar el-Assad, c’étaient des réfugiés.

Mais peut-on dire que les migrants nous venant des États-Unis sont des réfugiés? Sont-ils dans la même situation que les Syriens? Leur vie est-elle menacée de quelque façon que ce soit ? Les États-Unis sont-ils comparables à la Syrie ? Évidemment non.

De faux réfugiés

Ils entrent tous au Canada de façon illégale et on les accueille à bras ouverts. Que fait-on de ceux qui entrent par les canaux normaux? On les fait attendre parce que les illégaux engorgent le système. Que fait le gouvernement pour régler la situation? Le premier ministre est sûrement trop occupé à prendre des selfies et à faire le beau dans quelques régions du monde pour s’occuper de ce problème.

Tous ces migrants arrivent ici en demandant le statut de réfugié. Ils ne sont pas des réfugiés car contrairement aux Syriens ils ne fuient pas la guerre ni autre persécution, leur vie n’est pas en danger et le pays qu’ils fuient, les États-Unis, est un pays sûr..

Les nôtres avant les illégaux

On donne des chèques de dernier recours à des illégaux pendant qu’on manque cruellement d’argent en santé (salles d’opération sous-utilisées), en éducation (taux élevé de décrochage), dans les CHLSD (un bain par semaine faute d’argent), dans une résidence pour personnes âgées on rationne même le papier de toilette.

Les gens de Lac Mégantic attendent toujours après l’aide promise par les gouvernements. Les victimes d’inondation du printemps dernier ne sont pas encore dédommagées. On fait des pieds et des mains pour loger ces illégaux et on ne fait rien pour nos sans-abris qui plus souvent qu’autrement dorment dans des boites de carton à moins vingt en plein hiver.

Nos malades pris en otage par un système de santé défaillant, nos vieux condamnés à un bain par semaine et les incontinents dont la couche n’est pas changée à temps, ne pourraient-ils pas être considérés comme réfugiés?

Pour ou contre l’immigration

N’allez surtout pas dire que vous êtes contre l’immigration illégale… vous allez vous faire traiter de tous les noms (raciste, xénophobe etc). Le problème n’est pas d’être pour ou contre l’immigration, c’est que nous sommes contre l’illégalité, c’est simple à comprendre mais trop compliqué pour nos hommes politiques. Faut pas trop leur en demander, ce sont de simples politiciens après tout.

La solution

La solution est simple, il faut les retourner dans le pays d’où ils viennent, tous ces faux réfugiés, en leur suggérant fortement de faire leur demande par les canaux officiels, c’est à dire à partir du pays où ils se trouvent. C’est la seule manière de rentrer dans notre pays légalement et on ne peut pas garder des gens qui entrent illégalement surtout s’ils viennent d’un pays considéré comme sûr par le Canada.

On ne peut accueillir la misère de toute la planète. Nous avons besoin de l’immigration et nous avons une politique en ce sens. Il faudra la respecter si on veut garder un certain équilibre dans notre pays.

Billos

Publié dans Actualités diverses | Laisser un commentaire