Environnement le Québec peut-il sauver la planète

Dans une missive adressée au premier ministre Legault, six anciens ministres de l’environnement, Clifford Lincoln, Lise Bacon, Paul Bégin, Thomas Mulcair, Daniel Breton et Isabelle Melançon demandent au gouvernement de la CAQ de faire une loi qui obligerait Québec à respecter ses engagements climatiques de manière à limiter la hausse du climat à 1,5 degré Celcius. Comme si le Québec pouvait programmer la température de la planète.

Les signataires de la lettre exhortent le gouvernement à prendre rapidement les mesures qui s’imposent pour maintenir une réduction des GES de 20% sous le niveau de 1990 dès 2020. Ce qui est impossible. Pour y arriver le gouvernement devrait imposer une taxe de 50 cents le litre sur toute l’essence vendue au Québec. Imaginez la catastrophe économique qui en découlerait.

Le chaos total

De l’essence à près de 1,60 $ le litre va causer une pression incroyable sur l’inflation. Le coût de la vie va suivre la tendance. Ça représente une hausse du coût de la vie de près de 50 % Qui d’entre nous est capable d’absorber une pareille augmentation ?

Avez-vous pensé aux assistés sociaux, à ceux qui travaillent au salaire minimum ? Leurs besoins augmenteraient de façon substantielle. Les denrées de base comme la nourriture, les vêtements, l’habitation, y compris les dépenses du secteur public (entretien des routes, des écoles et autres infrastructures) seraient hors de prix et ne pourraient être assumés faute de moyens.

L’anarchie

Si Legault applique de pareilles mesures, il y aura des centaines de milliers de protestataires dans les rues du Québec, un peu à l’image des gilets jaune en France. Il y aura de la violence, c’est inévitable. Quand les gens en ont ras le bol et qu’ils commencent à manifester, on sait quand ça commence mais on ne sait pas quand ça fini.

Autrement dit, on fait pression sur le gouvernement pour qu’il se suicide politiquement. Pas question d’attendre les prochaines élections. Admettons que le gouvernement Legault décide de donner suite aux réclamations de ces hurluberlus, le coût de la vie augmentera de 50 %, on verra des milliers de manifestants dans les rues. La CAQ perdra le pouvoir pour l’éternité, elle disparaîtra à jamais du paysage politique québécois.

Faire faire son travail par les autres

Ces six anciens ministres de l’environnement, qui sont-ils pour annoncer l’apocalypse et réclamer que le présent gouvernement sauve l’humanité avec des mesures impossibles à mettre en place. Qu’ont-ils fait, eux, pour améliorer la situation quand ils occupaient le pouvoir ?

Rien et aujourd’hui on tente de mettre la faute sur des gens qui viennent tout juste d’arriver en poste alors qu’eux-mêmes n’ont jamais eu le courage d’agir. Ils ont fixé les cibles mais ne se sont pas donné les moyens de les atteindre.

Billos

Publicités
Publié dans Actualités diverses | Laisser un commentaire